Si le premier contact avec notre projet DocTocToc.net est souvent @DocTocTocBot, compte Twitter contrôlé par notre code libre et open source incluant une application inédite de modération collective via DM, il ne se limite pas à ce retweet bot. Dans une première série de billets, nous passerons en revue les données qui peuvent être mises à disposition des chercheurs et des thésards qui souhaitent étudier les messages des professionnels de santé sur Twitter ainsi que les outils d'analyse développés pour les exploiter.

Twitter est en apparence une application simple: un ensemble de messages de 280 caractères. Quand on souhaite analyser de manière exhaustive et précise les tweets des professionnels de santé, tout devient plus complexe. Retrouver des tweets anciens dont certains ont pu être effacés suite à des fermetures de comptes ou séparer le bruit de fond (spam) des signaux pertinents peut être un challenge si on a pas un informaticien sous la main. Combien de réponses pour ce tweet? La réponse à une question aussi simple ne va pas de soi et peut entraîner erreurs ou approximations comme dans cette présentation au CMGF (Congrès Médecine Générale France) en 2018: "Le premier tweet DocsTocToc: 1 j'aime, 0 réponse."

Collecter les questions DocTocToc sur une journée ou une semaine peut se faire sans aucune connaissance technique via l'interface de recherche de Twitter en quelques minutes. Récupérer les messages sur un mois (plus de 400 tweets par mois en moyenne depuis octobre 2018) prendra plusieurs heures. Si vous souhaitez étendre votre échantillon à une année (3859 questions en 2018) l'exercice devient impossible. Il est nécessaire d'avoir recours à des programmes spécifiques.

Si de rares internes qui ont écrit des thèses sur le Twitter médical ont pu bénéficier de l'aide d'informaticiens zélés, la majorité n'a pas eu les ressources techniques nécessaires pour produire un corpus exhaustif et donc obtenir des statistiques exactes.

Le projet DocTocToc.net existe aussi pour les aider et faire progresser la qualité de la recherche sur l'utilisation des réseaux sociaux dans le secteur de la santé. Nous invitons les chercheurs, les internes, les enseignants et les directeurs de thèse qui envisagent des travaux sur Twitter en général et DocTocToc en particulier à lire les prochains billets et à nous contacter pour bénéficier de l'expertise que nous avons accumulée depuis juillet 2017. Nos apps web libres regroupées sur DocTocToc.net sont à votre disposition!

DocTocToc est un exemple remarquable d'entraide et de collaboration entre professionnels de santé. Pour étudier scientifiquement ce phénomène, il est logique de s'entraider et de collaborer!